© Michèle Frank

Michèle Frank et René Wiroth

Interaction

Michèle Frank, peintre et écrivaine, René Wiroth, sculpteur et musicien. Deux artistes si différents et si complémentaires dans leur personnalité et leurs moyens d’expression. 

Elle, qui balance toujours entre deux extrêmes, le vide et le trop plein, l’insécurité et la jubilation, l’angoisse et la colère qu’elle exprime dans sa peinture où alternent les gris et les bleus de son monde onirique, la mélancolie des roses et des jaunes de Naples, les rouges qui flamboient comme la révolte qu’elle exprime aussi dans son écriture, cathartique dans ses romans autofictionnels, Ressac, Blessures sans cicatrices, Embruns de la mémoire, à paraitre. 

René, ce gaucher contrarié, croit fermement que l’art et la culture peuvent changer le monde. Il a eu longtemps recours aux performances, aux installations et à la mise en plâtre pour mettre en scène la solitude, la misère, l’exploitation des plus humbles, la nécessité de transformer les usines désaffectées en musées. Les acrobates qui semblent vouloir s’envoler vers les étoiles, cette femme, posée là, cheveux au vent, les couples qui se profilent comme une liane, d’autres, si fusionnels qu’on ne voit au premier coup d’œil qu’un seul personnage, témoignent du désir d’évasion, de solidarité et de symbiose avec l’autre. Tricéphale, un autoportrait peut-être du mental de l’artiste, qui cherche l’équilibre dans la matière et exprime tout ce qu’il ne sait pas dire dans ses improvisations au violon.

01.04.2021 - 25.04.2021
15h00 - 19h00

Espace H2O

Oberkorn


Entrée libre
Masque obligatoire

Vernissage: 31 mars 2021 à 19 h
Heures d’ouverture: Du mercredi au dimanche de 15 h à 19 h
L’exposition restera fermée le 4 avril 2021.

Dû aux restrictions actuellement en place, nous vous prions de confirmer votre présence par e-mail à l’adresse info@stadhaus.lu ou par téléphone au 58 77 1-1900.