38, avenue Charlotte
L-4530 Differdange
Tél.: +352 58 77 1 - 1900



Horaire de l'accueil:
lu-ve 10h00-18h00
sa 14h00-18h00


Horaire d'été bibliothèque:
lu 12h00-17h00
ma - ve 09h00-12h00 et 13h00-17h00

sa 9h00-12h00 (20/7; 24/08; 31/08)




Conférence

Georges de La Tour
De la lumière à l‘ombre de l‘oubli

Par Nathalie Becker - maître en histoire de l‘art et archéologie

Né à Vic-sur-Seille le 14 mars 1593, Georges de La Tour est le héros le plus mystérieux de l‘histoire de l‘art. Peintre à succès sous Louis XIII, il tomba dans l‘oubli pour renaître au XXe siècle. Proche des caravagesques nordiques comme Honhorst et Terbrugghen qu‘il rencontra, De la Tour s‘installe en 1620 à Lunéville en Lorraine et y exerce ses activités artistiques. Il a pour clients des membres de la noblesse lunévilloise. Alors que la guerre de Trente Ans débute, il est considéré comme un des bourgeois les plus riches de sa ville. En 1639, il quitte la Lorraine à feu et à sang et s‘installe à Paris. Il rencontre le monarque Louis XIII et lui offre la toile Saint Sébastien dans une nuit. En remerciement, le souverain le nomme «Peintre particulier du Roy.» De la Tour finit sa carrière à Lunéville où il meurt en 1652 avant de tomber totalement dans les limbes de l‘histoire de l‘Art. Il faudra attendre 1915 pour que Hermann Voss, adjoint du directeur du musée de Leipzig puis directeur du musée des Beaux-arts de Dresde ne remette en lumière le peintre lorrain et lui réattribue bon nombre d‘oeuvres fabuleuses.